Voie Professionnelle

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Principes de base de l’accompagnement personnalisé

L’accompagnement personnalisé (AP) est un temps d’enseignement intégré à l’horaire de l’élève. Il a pour objectif principal de répondre aux besoins identifiés chez chaque élève.
L’AP exige donc de la part des enseignants une posture nouvelle. Les objectifs ne sont plus exprimés par un texte définissant des savoirs et compétences mais par l’identification des besoins de l’élève

L’accompagnement personnalisé est un temps d’enseignement intégré à l’horaire de l’élève. Il a pour objectif principal de répondre aux besoins identifiés chez chaque élève.

Les actions réalisées au cours de l’accompagnement personnalisé s’expriment dans trois domaines :

  • le domaine disciplinaire ;
  • le domaine méthodologique ;
  • le domaine de l’orientation.

 1. Domaine disciplinaire

Il s’agit alors d’acquérir les compétences, savoirs et attitudes nécessaires à l’obtention du diplôme préparé ou à la poursuite d’une formation prévue à la suite de celle en cours.
Ce type d’action peut donc correspondre à deux objectifs distincts :

  • Soutien et aide individualisée. Les actions entreprises ont alors un caractère essentiellement défensif. Globalement il s’agit de mettre chaque élèves à l’abri du décrochage, phénomène qui reste très présent notamment en classe de seconde professionnelle dans notre académie.
  • Approfondissement. Il s’agit alors de préparer les élèves à une poursuite d’études et notamment à rejoindre les formations conduisant aux brevets de technicien supérieur.

 2. Domaine méthodologique

Les compétences visées sont alors transversales. Celles-ci sont définies comme des attitudes, démarches mentales et démarches méthodologiques communes aux différentes disciplines à acquérir et à mettre en œuvre au cours de l’élaboration des différents savoirs et savoir-faire ; leur maîtrise vise à une autonomie croissante d’apprentissage des élèves.
Le Socle de compétences, présente les compétences de base à exercer jusqu’au terme des huit premières années de l’enseignement obligatoire et font une place de choix aux compétences transversales : celles-ci servent de fil conducteur à la manière d’envisager les différentes compétences disciplinaires

 3. Domaine de l’orientation

« Les élèves élaborent leur projet d’orientation scolaire et professionnelle en fonction de leurs aspirations et de leurs capacités avec l’aide des parents, des enseignants, des personnels d’orientation et des professionnels compétents. Les administrations concernées, les collectivités territoriales, les entreprises et les associations y contribuent ».(Loi d’orientation sur l’éducation du 10 juillet 1989)
L’éducation à l’orientation doit permettre à chaque élève (http://eduscol.education.fr/ ) :

  • de développer des connaissances et des compétences dans les domaines des formations et de l’environnement économique et professionnel ;
  • d’enrichir et diversifier ses représentations ;
  • de développer son autonomie par une attitude active, d’être capable d’identifier les obstacles qui pourraient s’opposer à la réalisation de ses projets, les analyser et envisager les moyens de les surmonter avec l’aide de l’équipe éducative et des dispositifs mis en œuvre dans l’établissement.

Pour chaque domaine, les actions seront conçues à partir de l’évaluation des besoins des élèves et pourront être conduites selon des modalités diverses en fonction des objectifs et des publics visés. Ainsi elles pourront être réalisées :

  • en groupe classe
  • en groupe à effectif réduit
  • en tête à tête (tutorat, entretien…).
Mise à jour : 6 décembre 2011